Une union entre l'impérialisme et le traditionalisme n'est aujourd'hui plus un choix, c'est devenue une nécessité face aux diverses crises (économique, sociale, culturelle, intellectuelle, morale) que traversent la France et qui ne se termineront que par l'émergence d'un nouvel ordre fondé sur l'intérêt général et un esprit de synthèse entre différentes idéologies. Ces crises volontairement créées par tous les escrocs et incompétents qui dirigent notre pays depuis des décennies, des traîtres à la nation qui ont pour priorité des intérêts totalement étrangers à la France et ses citoyens.

Voici les différents points sur lesquels les nationalistes doivent s'engager pour rendre possible une union, puis pour s'emparer du pouvoir des mains des parasites qui détruisent notre pays.

P.S : Des points peuvent être modifiés ou ajoutés en fonction des recommandations de personnes éclairées.

 

87-photo-065

Institutions et impérialisme français

 

1- Pour ceux qui désirent qu'un nouveau régime fondé à la fois sur la souveraineté nationale et la préservation de notre héritage doit être crée.

2- Pour ceux qui souhaitent que le nouveau régime soit créé en étant une synthèse de tous les autres régimes historiques de notre pays, en prenant les avantages de chacun d'entre-eux, dont le fonctionnement doit être autoritaire éclairée et dynastique à la tête de l’exécutif ainsi que démocratique et méritocratique pour le législatif (les institutions des régimes proposés sont visibles sur le lien suivant : Nouveau_r_gime_avec_un_dirigeant et Nouveau_r_gime_avec_un_triumvirat).

3- Pour ceux qui considèrent que les institutions et lois de la France doivent être supérieures à toutes les institutions et lois en provenance de l'Etranger sur le sol national.

4- Pour ceux qui pensent que notre administration doit être réformée et adaptée pour répondre à des enjeux à la fois impériaux, provinciaux, régionaux, départementaux et locaux.

f1beaeb5f4180aa1a449f2fe31e1a671

5- Pour ceux qui veulent que la France n'adopte plus une vision eurocentriste mais une vision francocentriste tournée vers le développement à la fois de l'Hexagone et de l'Outre-mer, tout en s'opposant à une Union Européenne afin de privilégier une Alliance Européenne entre nations libres et indépendantes.

6- Pour ceux qui demandent que nos territoires de l'Outre-mer doivent être reconsidérés et valorisés au même titre que l'Hexagone, car ils font partis intégrantes de l'Empire français, donc de la France.

7- Pour ceux qui exigent la séparation du Québec du Canada afin de le soustraire du joug anglophone, pour qu'il intègre l'Empire français en tant que province autonome, et qui revendiquent également le retour de la Wallonie au sein de la province de France métropolitaine.

8- Pour ceux qui expriment la volonté d'ériger un drapeau qui montrerait les différents héritages de notre pays ; avec le coq, symbole de la France quel que soit le régime, au centre du drapeau tricolore, car il s'agit de notre plus ancien emblème et qui a traversé le temps quel que soit le régime politique ; avec la fleur de lys, symbole historique de la monarchie française, en haut à gauche et en bas à droite du drapeau tricolore ; et avec la couronne de laurier, symbole de l'empire romain et des empires napoléoniens, en bas à gauche et en haut à droite du drapeau tricolore.

9- Pour ceux qui proposent la création d'un nouvel hymne national, vantant l'histoire de notre pays et les différentes entités culturelles françaises, qui ne soit pas à connotation idéologique.

10- Pour ceux qui ordonnent l'abandon de la devise « Liberté, Egalité, Fraternité » qui n'est qu'une hypocrisie, qui de toute façon tient de la propagande mensongère que les politiciens républicains proclament mais n'appliquent uniquement que lorsque cela les arrangent, et l'égalité créée des injustices puisqu'il s'agit d'accorder les mêmes droits à un fainéant et un escroc qu'à un travailleur et un honnête.

11- Pour ceux qui réclament une réforme de la légion d'honneur qui doit être attribuée soit à des militaires, soit à des personnes ayant sauvé des vies, soit à quelques-uns ayant accomplis un exploit sportif, ou plus généralement à ceux qui ont accomplis un service exceptionnel pour la nation, mais cette réforme implique la suppression de ceux qui l'ont reçu et n'appartenant pas à ces catégories, afin que la légion d'honneur retrouve tout son sens et toute sa valeur.

 

d7fe4db2

12- Pour ceux qui exigent l'indépendance militaire de l'armée française qui ne doit être que sous les ordres de l'autorité dynastique par l'intermédiaire d'un Conseil Supérieur de la Défense, mais aussi que l'Etat investisse des moyens importants afin de pouvoir protéger efficacement la France contre toute éventuelle menace.

13- Pour ceux qui demandent l'interdiction de tous les mouvements indépendantistes et antipatriotiques à l'intérieur de la France, tous les groupements religieux islamistes et sionistes, ainsi que toutes les organisations secrètes étrangères, car une organisation ayant une influence dans la sphère du public a des comptes à rendre à l'Etat, et cela au nom de la stabilité de l'Empire contre les intérêts égoïstes de partis.

14- Pour ceux qui s'accordent à la mise en place d'une politique de développement et de protection des pays francophones pauvres, qui passent notamment par la construction de structures pour améliorer les conditions de vie des contrées les moins développées et leur permettre d'avoir une certaine autonomie vis-à-vis du reste du monde, par exemple des stations d'épuration et des usines de dessalements pour faciliter l'accès à l'eau potable.

15- Pour ceux qui souhaitent que la politique étrangère de la France soit dictée par le principe sacré du respect des peuples et des nations, supérieur à toute forme d'intérêt : en apportant un soutien inconditionnel à la Serbie amputée par la communauté internationale de son cœur historique le Kosovo, refusant de reconnaître le Kosovo comme un pays à la solde des Albanais du Kosovo, qui ont pourtant déjà un pays consacré à leur ethnie et qui se nomme ni plus ni moins l'Albanie ; en prônant l'indépendance du Tibet placé sous le joug de la dictature chinoise depuis 1952, les Tibétains formant un peuple unique qui doit avoir le droit de vivre librement ; en rejetant tout accord diplomatique avec des pays totalitaires ou semi-totalitaires, en premier lieu la Corée du Nord suivi par le Qatar, dont les régimes sont des dangers pour la planète.

 

0000180_frankrijk_20_franc_goud

Protection économique et sociale

 

16- Pour ceux qui désirent que la nation retrouve son indépendance économique en la libérant de la monnaie unique et en la soustrayant des banques privées par la sortie indispensable de la France du Traité de Maastricht, puis demander la banque de France de battre monnaie en Franc, et en quittant de l'espace Schengen tout en réinstaurant le contrôle aux frontières.

17- Pour ceux qui prônent l'interdiction pour les entreprises et sociétés étrangères d'exploiter les ressources alimentaires, énergétiques et minières de notre pays, et qui refusent que des entreprises et sociétés étrangères puissent racheter des entreprises et sociétés françaises indépendantes ou fusionner avec elles.

18- Pour ceux qui proposent l'interdiction pour toute puissance étrangère et entreprise ou société étrangère de pêcher dans nos zones maritimes, et ce genre d'action lamentable doit être considéré comme une invasion ennemie tentant de détruire notre espace marin.

19- Pour ceux qui veulent que les entreprises et sociétés françaises indépendantes investissant uniquement en France bénéficient d'un système d'imposition favorable, notamment par une baisse des charges patronales, et au contraire que les entreprises et sociétés françaises présentes à l'Etranger (indépendantes ou non) ainsi que les entreprises et sociétés étrangères implantées en France paient davantage d'impôts.

20- Pour ceux qui prônent l'interdiction pour l'Etat impérial de demander des prêts aux banques privées, car leurs taux sont variables et souvent très élevés et contribuent lourdement à l'endettement du pays, la France doit uniquement emprunter de l'argent à la Banque de France car leurs taux d'intérêts sont plus fixes et surtout plus faibles.

21- Pour ceux qui souhaitent la création d'une banque impériale publique obligatoirement indépendante des banques privées et subdivisée en banques provinciales puis en banques régionales, afin de protéger l'économie des Français face aux potentielles crises économiques, une banque qui servira de dépôt pour les personnes physiques et morales.

22- Pour ceux qui demandent l'interdiction pour tout Français et quel que soit sa situation ainsi que toute entreprise et société française de placer de l'argent dans des banques à l'Etranger, ce qui exige de demander l'abolition du secret bancaire, ainsi que la taxation des placements dans les banques étrangères implantées en France, mais en contrepartie la France doit s'engager à baisser l'impôt sur la fortune afin de stimuler les investissements et par extension l'offre d'emplois.

23- Pour ceux qui pensent que la France doit combattre les parachutes dorés et poursuivre les paradis fiscaux, pouvant aller jusqu'à la confiscation de tous les biens et la perte de la nationalité envers les malfaiteurs.

24- Pour ceux qui exigent une réforme de l'impôt sur le revenu et son remplacement par un impôt impérial (50 % pour la province et 50 % pour l'Empire), tout en rendant le barème d'imposition plus juste, notamment à l'encontre des célibataires dont le barème d'imposition est plus lourd, ce qui constitue une discrimination inacceptable.

25- Pour ceux qui ordonnent la suppression de l'octroi de mer sur toutes les productions françaises de l'Hexagone, taxe responsable du prix élevé d'un certain nombre de marchandises exportées en Outre-mer, qui pénalisent à la fois nos entreprises nationales et les consommateurs vivant en Outre-mer.

26- Pour ceux qui souhaitent l'établissement d'un nouveau cadastre aussi bien dans l'Hexagone qu'en Outre-mer afin de déterminer avec plus de précision les biens fonciers des individus, en particulier des plus fortunés, afin d'être plus juste dans la mise en place de la taxe foncière bâtie et non bâtie, mais aussi de repérer ceux qui échappent ou détournent cet impôt.

27- Pour ceux qui considèrent que ce n'est pas à la population française de payer les orientations économiques des politiciens de ces dernières décennies et qui ont conduits la France à la ruine, ce sont au contraire les responsables qui doivent s'investir pour réparer les erreurs commises, et cela par devoir envers la France et ses citoyens, ce sont donc aux politiciens, aux grands banquiers et aux grands financiers de faire des sacrifices.

28- Pour ceux qui proposent la mise en place d'un impôt à destination des banques privées, dont le montant sera équivalent à la somme des intérêts relatifs aux emprunts que la France doit encore rembourser auprès de celles-ci, à moins qu'elles s'engagent à annuler la totalité des intérêts en question.

29- Pour ceux qui veulent qu'un référendum soit organisé dans toute l'Union Européenne afin de demander aux habitants s'ils veulent continuer à rembourser les dettes accumulées par l'UE ainsi que les intérêts de dettes européenne contractées auprès des banques privées, et si ces dernières refusent tout accord à l'amiable et ne respectent pas la volonté du peuple qui a suffisamment souffert, des nationalisations forcées et des poursuites judiciaires pourraient être engagées dans chaque pays à l'encontre de leurs grands actionnaires incontestablement responsables de la crise en Europe, des mesures que nous pouvons prendre en suivant le modèle de l'Islande il y a quelques années, tout en espérant que toute l'Union Européenne aura le courage de le faire.

 

30- Pour ceux qui ordonnent le contrôle de l'Etat sur les prix des billets d'avions entre l'Hexagone et l'Outre-mer, afin de les faire baisser fortement puis de favoriser les mouvements de la population française, et inciter à l'implantation d'entreprises en Outre-mer pour développer ces territoires, y faire diminuer le chômage et la pauvreté, ainsi améliorer les conditions de vie des locaux les plus modestes.

31- Pour ceux qui revendiquent la colonisation de l'Antarctique, ce que la France est légitimement en droit de faire puisqu'elle y possède déjà un pieds, car cet immense territoire pour l'instant délaissé abrite de nombreuses ressources qui pourraient permettre à la France de retrouver sa grandeur et redevenir une superpuissance mondiale, même si elle doit aussi veiller à préserver l'espace naturel du continent.

32- Pour ceux qui prônent développement économique et social des territoires d'Outre-mer, avec le droit exclusif de l'Empire français d'y exploiter les ressources, tout en luttant contre les clandestins et les trafiquants qui détruisent l'environnement, qui exploitent et ont actuellement la main-mise sur certaines richesses au détriment de l'Etat, ce qui nous permettrait en plus d'embaucher des locaux, de développer des activités pour ainsi faire diminuer le chômage et améliorer leurs conditions de vie.

33- Pour ceux qui considèrent que l'Empire, la province, la région et la localité ont le devoir de préserver les petites entreprises (agricoles, artisanales et commerciales) françaises indépendantes face aux grandes exploitations, aux multinationales et à la grande distribution.

34- Pour ceux qui demandent l’interdiction pour toute grande surface d'ouvrir le samedi après-midi et dimanche, et au contraire d'autoriser tous les petits commerces d'ouvrir à ces moments de la semaine, cela dans un soucis de préserver nos commerces de proximité contre la main mise de la grande distribution.

35- Pour ceux qui souhaitent le retour des corporations de métiers totalement indépendantes des syndicats politiques réunissant les petites entreprises françaises indépendantes et réparties selon les catégories (agricoles, industrielles, commerciales/artisanales), afin qu'elles puissent avoir une influence sur la vie politique française à l'échelle provinciale, régionale, et locale ; chacune de ces catégories pourrait s'opposer aux projets municipaux les concernant directement ou indirectement par des référendums locaux, soutenir financièrement les entreprises locales en difficultés financières, et élire leurs représentants par canton au sein de comités régionaux ; les comités de région auront les missions de négocier le montant annuel de la taxe professionnelle avec la collaboration du Sénat de région et les maires, et d'établir des bilans de la situation économiques des corporations et des entreprises au sein de leurs cantons ; les Sénats de région devront évaluer le montant de la taxe professionnelle avec les maires et avec l'accord des comités de région, et superviser les bilans des corporations afin d'en rendre compte auprès du comité central de la province pour éviter les corruptions, ce dernier étant rattaché au Conseil Impérial des Finances.

36- Pour ceux qui demandent la création de trois comités de métiers (ouvriers, cadres, patrons) indépendamment des syndicats politiques à l'intérieur des moyennes et grandes entreprises, afin que chacun puissent avoir une influence sur la vie de l'entreprise, privilégiant la négociation contre la lutte des classes.

37- Peux ceux qui espèrent que les conseils d'administration des établissements publics et privés soient divisés en trois comités de métiers (par exemple les enseignants, le secrétariat et la direction pour les collèges et les lycées) indépendants des syndicats politiques, afin que chacun puissent participer à la vie des établissements dans lesquels ils travaillent, et sans arrière pensée idéologique.

 

38- Pour ceux qui pensent que tous les citoyens doivent bénéficier des mêmes indemnités maladies quel que soit leur métier, car tous les français doivent pouvoir accéder aux mêmes possibilités de se soigner, aussi bien les artisans, les paysans, les commerçants que les fonctionnaires.

39- Pour ceux qui considèrent que les retraites doivent être identiques pour tous les citoyens quel que soit le métier exercé, car le calcul des retraites doit seulement s'effectuer en rapport aux années de travail fournies, et par conséquent les ouvriers, les artisans, les paysans et les commerçants doivent disposer des mêmes indemnités que les fonctionnaires, chacun des travailleurs aura un impôt à payer qui sera identique pour tous et qui remplacera celui existant actuellement.

40- Pour ceux qui veulent que tous les travailleurs quel que soit le métier soient intégrés à la Caisse Primaire d'Assurance Maladie, car il est du devoir de l'Etat Français de leurs garantir les mêmes droits dans le domaine de la santé, en échange d'une cotisation à payer qui sera identique pour tous ; par conséquent pour ceux qui ordonnent la suppression des caisses peu scrupuleuses comme le Régime Sociale des Indépendants (RSI) puis le rattachement de tous les travailleurs indépendants au régime général, car cet organisme chargé de subvenir aux besoins des petits patrons ne fait que s'engraisser financièrement sur leur dos, et que des poursuites judiciaires soient engagées envers les responsables du RSI par rapport à diverses formes de harcèlements, aux honteux refus d'indemnisations, aux saisies, et plus généralement vis-à-vis des conséquences de leur politique scandaleuse sur les concernés.

41- Pour ceux qui exigent la suppression de la Contribution Economique Territoriale (CET), c'est-à-dire la Cotisation Foncière des Entreprises (CFE) et la cotisation sur la valeur ajoutée des entreprises (CVAE), au profit du retour à la taxe professionnelle, moins lourde pour les petites entreprises, qui sont hostiles au contrôle des prix de la grande distribution vis-à-vis des producteurs, qui veulent prohiber la construction de centres d'affaire et de grandes surfaces dans et près des centres villes, ou encore interdire les grandes surfaces et magasins franchisés d'ouvrir le samedi après-midi et le dimanche tout en autorisant l'ouverture pour les petits commerces indépendants.

 

Préservation de l'environnement et développement durable

 

42- Pour ceux qui envisagent une nécessaire réorientation de la politique environnementale, car la solution n'est pas seulement de trouver la ressource énergétique qui pollue le moins (l'histoire a prouvé que les humains polluent obligatoirement à partir du moment où une ressource est exploitée, quelle que soit celle-ci), mais aussi de se demander comment polluer le moins possible avec les ressources que nous avons à disposition.

43- Pour ceux qui sont favorable à ce que les autorités régionales soutiennent financièrement les bourgs qui privilégient le développement des villes durables et des écoquartiers, sauf celles qui pactisent avec des sociétés et entreprises étrangères ainsi qu'avec des multinationales françaises.

44- Pour ceux qui remettent en cause la Politique Agricole Commune qui profite avant-tout à l'agriculture extensive et productiviste, donc aux grands cultivateurs, avec des pratiques qui nuisent à l'environnement, et pour ceux qui prônent au contraire la croissance d'une agriculture de qualité et vendue prioritairement à l'échelle locale, régionale et nationale.

45- Pour ceux qui souhaitent l'interdiction des engrais chimiques, pesticides et insecticides dangereux à la fois pour la faune et la flore ou qui dégradent les sols.

46- Pour ceux qui revendiquent l'interdiction des Organismes Génétiquement Modifiés de la société Monsanto, cette dernière étant avant-tout une société chimique souhaitant rapporter le maximum de bénéfices et n'est à l'origine pas à vocation scientifique, sans oublier qu'elle est responsable de dizaines de milliers de morts puisque leurs produits chimiques furent utilisés par les Etats-Unis lors de la Guerre du Viet-Nam ; la seule organisation OGM qui doit être autorisée doit être exclusivement sous le contrôle de l'Etat.

47- Pour ceux qui ordonnent l'interdiction de l'élevage intensif en batterie, aussi bien terrestre qu'aquacole, dénotant un total mépris pour le monde animal, et dont les structures n'ont rien à envier à des camps nazis et bolcheviques.

48- Pour ceux qui réclament l'interdiction des grands abattoirs industriels, y compris ceux qui sont en lien avec les sociétés agroalimentaires, car il ne s'agit ni plus ni moins de centres d'extermination, et pour ceux proposent une réglementation stricte et étroitement surveillée des abattoirs de proximité, à la fois au niveau de l'hygiène des sites qu'en ce qui concerne les conditions de mises à mort.

49- Pour ceux qui veulent interdire l'existence des « bateaux-usines » qui écument les mers et vident les océans à cause de leurs filets atteignant plusieurs kilomètres de profondeurs, et qui pensent que la taille et la maille des filets de pêche doivent subir une nouvelle réglementation pour limiter les dégradations sur l'environnement.

50- Pour ceux qui souhaitent l'instauration d'une Charte du respect de la nature afin de garantir des droits à la faune et à la flore de l'Empire, prévoyant de dures sanctions notamment à l'encontre de pyromanes responsables d'incendies de forêt et à l'encontre des personnes abandonnant ou tuant leurs animaux de compagnie, dans ces deux cas pouvant aller jusqu'à des peines de prison, sans oublier qu'il est du devoir de l'être humain, défini comme évolué, de permettre à l'animal et à la plante d'évoluer dans un monde civilisé.

51- Pour ceux qui réclament l'introduction d'une nouvelle notion juridique, celle de crime contre l'environnement, afin d'obliger les multinationales à respecter l'environnement et en particulier les espaces protégés, mais aussi toute forme de vie animale et végétale, sous peine de condamnations sévères devant être équivalentes à celles de crime contre l'humanité.

 

1521350_10202009125543666_1599505041_n

Société traditionnelle et instruction

 

52- Pour ceux qui demandent que l'intérêt général de la nation doit être prioritaire sur toute autre forme d'intérêt et doit être l'objectif principal de chaque membre exerçant une fonction politique, que l'intérêt des partis politiques soit relayé au dernier plan, et que le caractère sacré de la famille traditionnelle soit préservé afin de donner un avenir stable et serein aux générations futures.

53- Pour ceux qui prônent une société de modération fondée sur le respect de l'identité nationale avec ses entités régionales, de l'ordre naturel et de l'environnement, donc contre le capitalisme et le bolchevisme qui détruisent tout deux ces principes au profit de l'internationalisme avec son uniformisation, de l'égoïsme de consommation, de la dictature de l'argent et de la lutte des classes nuisant à l'harmonie de l'Empire.

54- Pour ceux qui souhaitent remettre en avant le principe de séparation entre le public et le privé ; l'espace public n'étant pas un endroit où on fait ce que l'on veut, il doit y avoir règles à respecter pour tous afin de garantir l'ordre et la stabilité de la société, et ce sont d'ailleurs les droits et les devoirs qui l'organisent et lui permettent d'exister, l'histoire a prouvé que les sociétés s'effondrent lorsque ceux-ci sont bafoués, mais il est nécessaire en parallèle de préserver les fêtes traditionnelles françaises, régionales et locales qui favorisent la conscience d'appartenir à une communauté ; l'espace privé étant le lieu intime et des libertés des individus et des familles, il est propre à chacun et doit permettre à ceux-ci de s'épanouir, donc personne n'a le droit de s'y ingérer, si ce n'est l'Etat uniquement si un comportement est susceptible de nuire l'espace privé d'autrui ou si quelqu'un a l'ambition de porter atteinte à l'ordre public.

55- Pour ceux qui pensent qu'un redressement moral et intellectuel doit être opéré afin d'instruire les Français et les sortir de l'ignorance ainsi que de la manipulation politico-médiatique.

56- Pour ceux qui espèrent une société organisée mais garantissant la possibilité d'émancipation des individus afin qu'ils puissent évoluer en fonction de leur volonté et leurs qualités, donc selon l'acquisition de connaissances et de compétences.

57- Pour ceux qui souhaitent malgré tout que les familles historiques françaises doivent être respectées car elles constituent un rempart pour préserver les traditions et le patrimoine de la France contre le déclin culturel et intellectuel au profit de la mondialisation.

58- Pour ceux qui exigent l'abolition du mariage homosexuel ainsi que l'homoparentalité, car si rien ne doit empêcher les homosexuels de s'épanouir dans l'espace privé, les civilisations ont émergé et prospéré selon des règles propres à l'intérêt général dans l'espace public tout en se soustrayant d'envies primitives, et le mariage homme-femme sous l'égide de la fertilité ainsi que la famille traditionnelle font partis des fondements des civilisations, alors que les lois relatives au mariage homosexuel et l'homoparentalité font référence à des souhaits égoïstes et à des pulsions animales, s’avérant par conséquent anti-civilisation et anti-évolution.

59- Pour ceux qui refusent l'avortement systématique même s'il ne faut pas abolir ce droit réservé aux femmes, néanmoins il convient de le limiter dans un souci moral et de l'accepter sous certaines conditions, en particulier s'il s'agit de femmes violées, des mères seules ou des couples en situation de précarité.

60- Pour ceux qui souhaitent faciliter l'adoption pour les couples stériles, notamment en créant une association qui met en relation ces derniers avec des femmes enceintes ne désirant pas garder leur enfant, ainsi les couples stériles adopteraient le nouveau né après la grossesse de la mère ne voulant pas de l'enfant, mais auraient obligation de garder le contact avec la mère biologique et lui permettre de voir son enfant.

61- Pour ceux qui sont absolument hostiles à l'euthanasie active, c'est-à-dire au meurtre assisté de masse, une pratique inventée par l'Allemagne nazie qui risque d'engendrer l'émergence d'un business avec le développement d'industries spécialisées dans le domaine, et donc faire l'objet d'enjeux financiers sur la mort des individus ; la seule euthanasie autorisée devrait concerner les patients souffrant d'une maladie mortelle et incurable, mais seuls les patients et les médecins devraient la décider de manière concertée au sein d'un espace médical public, et l'Etat aurait le contrôle absolu sur ces pratiques.

62- Pour ceux qui demandent l’interdiction dans l'Empire français de certaines chaînes de télévisions et de radios spécialisées : celles faisant la promotion d'une communauté ethnique car elles incitent les spectateurs au communautarisme ; celles faisant la promotion de l'homosexualité car elles incitent illogiquement à mettre en avant une fierté en rapport à une orientation sexuelle, ce qui peut engendrer en réaction d'un côté de l'hétérophobie et d'un autre de l'homophobie ; et celles financées par des puissances et entrepreneurs étrangers, en ligne de mire celles véhiculant des idées propres aux 6 fléaux de l'humanité (voir principe 78).

 

vm_guizot_plein

63- Pour ceux qui affirment que chaque bourg de plus de 500 habitants doit posséder au minimum une poste, une école primaire, une gendarmerie et un cabinet médical, que des cours de secourisme et de morale doivent être introduits au moins au collège, que les programmes d'histoire et de géographie soient modifiés et centrés sur l'Empire français et ses particularités régionales, et que le français soit priorisé sur l'anglais car un pays doit avant tout défendre sa langue natale qui garantit l'union nationale contre la mondialisation.

64- Pour ceux qui ordonnent la suppression de tous les concours de l'administration publique et privée car ils ne prouvent pas la capacité d'une personne à effectuer une fonction, et c'est avant tout la volonté, la formation et l'expérience sans critère d'âge qui doivent permettre d'obtenir un travail.

65- Pour ceux qui souhaitent que les juges d'instruction puissent effectuer des enquêtes et agir indépendamment du procureur, car contrairement à ce dernier il ne dépend pas du Garde des Sceaux et donc gouvernement, cette liberté doit être totale, comprenant le droit de rouvrir des dossiers déjà classés ainsi que la possibilité de mettre en examen des juges ou membres de jury à la suite d'une erreur judiciaire.

66- Pour ceux qui demandent l'introduction de la légitime défense dans la législation pour certains cas, par exemple lorsqu'une personne est victime d'un cambriolage, ou quand les forces de l'ordre doivent faire face à des délinquants armées menaçant l'ordre public, puisque ceux qui perturbent le quotidien des honnêtes gens par des actes de vol et de violence s'avèrent des parasites ne devant mériter aucune pitié.

67- Pour ceux qui pensent que les peines de prison soient convertis en peine de service militaire pour toute personne âgée entre 16 et 35 ans venant d'être condamnée à moins de cinq ans de prison, car si la condamnation doit être une sanction, l'Etat a le devoir de trouver le meilleur moyen de réinsérer les condamnés, et l'armée est indiscutablement le meilleur moyen d'ascension sociale, un fait que nous pouvons constater depuis l'Antiquité.

68- Pour ceux qui souhaitent le retour du service militaire obligatoire pour toutes personnes âgées entre 16 et 21 ans qui ne sont plus scolarisées et n'ont pas de travail, sans distinction de sexe, et toutes personnes âgées de 21 à 35 ans qui ont été un an de suite sans exercer la moindre activité.

69- Pour ceux qui expriment la nécessité de réformer les allocations familiales, notamment en donnant davantage d'allocations pour ceux qui ont un ou deux enfants, et en établissant un nouveau barème avec une répartition plus juste et plus régulière des indemnités selon le nombre d'enfants, tout en sachant que seuls les Français devront en bénéficier.

70- Pour ceux qui s'opposent à l'autonomie des universités car celles-ci doivent aujourd'hui supporter quasiment toutes les dépenses liées à leur fonctionnement, ce qui est préjudiciable aux plus petites qui ne peuvent pas se développer et se moderniser autant que les plus grandes par manque de moyens financiers, sauf si des entrepreneurs privés et des financiers les rachètent pour des objectifs arbitraires ; l'instruction et l'avenir de centaines de milliers d'étudiants ne doivent pas faire l'objet d'enjeux financiers, et l'Etat possède le devoir sacré de garantir à la jeunesse de France les moyens les plus sûr d'accéder à la réussite.

71- Pour ceux qui proposent une réorganisation des programmes scolaires, des périodes scolaires et des emplois du temps, plus soucieux des intérêts des enfants qui sont l'avenir de la nation, avec notamment des adaptations selon les régions ; mais qui d'un autre côté refusent que les professeurs soient condamnés par la justice pour avoir mis une claque à un élève irrespectueux et qui l'a mérité.

72- Pour ceux qui espèrent la remise en place du certificat d'études primaires au CM2 en tant que contrôle continu, afin de s'assurer que les écoliers possèdent les acquis suffisants avant d'aborder le collège, l'obligation pour les collégiens d'obtenir le brevet afin de poursuivre une filière générale et technologique au lycée, ainsi que la reforme du baccalauréat en tant que contrôle continu dont les modalités seraient semblables au brevet pour récompenser les élèves qui travaillent toute l'année de terminale.

73- Pour ceux qui réclament la mise en place d'une politique de lutte répressive contre l'intimidation et le harcèlement dans les établissements scolaires, en punissant sévèrement les agresseurs avec des possibilités d’envoi des dans des camps de rééducation, mais aussi avec une mise en responsabilité des surveillants et de la direction des établissements scolaires, qui peuvent être juger de non assistance à personne danger si ceux-ci ne viennent pas en aide aux victimes ou étouffent des cas harcèlement ou d'intimidation.

74- Pour ceux qui trouvent lamentable que plusieurs centaines de milliers de personnes vivent et dorment dans la rue alors qu'il y a plus de deux millions de logements vacants laissés vides par leurs propriétaires, qui appartiennent pour la plupart à des multinationales, des financiers et à des politiciens, et donc pour ceux qui éprouvent la nécessité de réquisitionner suffisamment de logements vides (appartenant aux multinationales, aux financiers et aux politiciens) afin que tous les Français puissent vivre à l'abri des intempéries.

 

644500_10202617954590026_2096894571_n

Nationalisme raisonné

 

75- Pour ceux qui s'opposent au nationalisme du sang et de la race, prônant au contraire un nationalisme du mérite et de la culture :

- car ce serait une trahison de rejeter les descendants des tirailleurs sénégalais, des hmongs d'Indochine, ou encore des harkis d'Afrique du Nord, dont les ancêtres ont fait couler leur propre sang pour la sauvegarde de la nation, et donc qui méritent d'être considérés comme des Français à part entière

- car à cette époque de décadence culturelle et intellectuelle il est nécessaire de préserver les éléments matériels et immatériels de la culture française et ses traditions contre les effets destructeurs de la mondialisation, et l'Etat Français a le devoir absolu de valoriser le patrimoine historique de son empire

- car il ne faut oublier qu'avant l'arrivée des Français dans les futurs territoires d'Outre-mer il y a quelques siècles, des populations locales vivaient déjà sur ces terres et donc méritent tout autant de respect et considération que tout autre citoyen de notre pays, par conséquent ils doivent être pleinement intégrés à la France.

76- Pour ceux qui acceptent le fait incontestable que l'héritage culturel français se compose historiquement d'une multitude de cultures régionales et locales que l'Etat a le devoir de protéger, mais en parallèle qui refusent toute communauté qui aurait pour souhait de concurrencer la culture française ou qui pratique le communautarisme.

77- Pour ceux qui veulent un nouveau redécoupage des collectivités territoriales plus soucieux de l'intérêt de la France et des Français, contre les intérêts étrangers, et en respectant trois critères : historiques, géographiques et fonctionnelles.

78- Pour ceux qui estiment que les six fléaux de l'humanité doivent être éradiqués de l'Empire français car ils véhiculent des idéologies menaçant la liberté et l'indépendance de la nation, s'avérant des forces de l'anti-France puisqu'elles sont des obstacles à sa souveraineté et au maintien de ses traditions ainsi qu'à l'intérêt général : les idéologies totalitaires (bolchevisme, nazisme, fascisme), le sionisme, les islamismes wahhabite et salafiste, et le capitalisme sauvage.

79- Pour ceux qui souhaitent une réorganisation du principe de citoyenneté selon les accomplissements et l'adhésion culturelle à l'Empire, avec la mise en place de trois statuts de citoyenneté (Etranger, Exilé, Français) et des droits différents pour chacun ; les Etrangers seraient les immigrés légaux qui résident en France depuis moins de cinq ans et qui auraient des droits limités à l'éducation, à la santé et au travail ; les Exilés seraient des personnes en voie de naturalisation qui résident en France depuis plus cinq ans, ayant un casier judiciaire vierge, avec une activité professionnelle dont la durée serait égale à au moins deux tiers de la durée de séjours, qui aurait des droits égaux à ceux des Français mais sans aucun droit politique ni allocations familiales ; les Français se composeraient des citoyens résidant depuis au minimum vingt ans en France, avec une activité professionnelle dont la durée serait égale à au moins deux tiers de la durée de séjours.

80- Pour ceux qui considèrent que les Etrangers qui entrent dans l'armée puissent obtenir la nationalité au bout de dix ans, non au bout de vingt ans, car ils auront montré leur attachement à la patrie et à sa sauvegarde.

81- Pour ceux qui demandent des sanctions extrêmement sévères pour ceux qui profanent un cimetière ou qui violent un symbole de la France, allant jusqu'à des peines de prison et la perte de la nationalité s'il s'agit d'un Français, car perturber le repos d'un défunt ou cracher sur un symbole national est équivalent à outrager une famille et tous les citoyens de la nation.

82- Pour ceux qui sont favorables au retrait de la citoyenneté française pour les criminels récidivistes ou envers les valides (sans handicap) qui demeurent plus de cinq années de suite sans travailler sans aucune raison valable, car la nationalité doit se mériter, et les honnêtes citoyens qui sont des travailleurs méritants n'ont pas à payer des impôts pour permettre à ceux qui ne le méritent pas de vivre tout en profitant du labeur des autres.

83- Pour ceux qui ordonnent la récupération des zones de non-droit aux mains de l'Etat par la création de cohortes urbaines dans les endroits les plus sensibles, cohortes composées à la fois des membres de la Légion étrangère et des services secrets, les militaires seraient chargés de la répression et les espions de l'espionnage et de l'infiltration des gangs.

84- Pour ceux qui demandent l'instauration d'un Culte Impérial de la Nation avec un ensemble de règles morales à l'intérieur de l'empire français, dans lequel seraient exaltées des vertus humaines telles que la volonté, le courage, l'honnêteté, le respect ou encore l'instruction.

85- Pour ceux qui considèrent néanmoins que le christianisme demeure la religion historique de notre pays, dont la présence doit être sauvegardée par la protection de ses monuments religieux qui font incontestablement parti de notre patrimoine culturel, mais toutes les religions présentes sur note sol doivent être tolérées et acceptées à partir du moment où elles ne remettent pas en cause l'héritage chrétien de la France.

86- Pour ceux qui envisagent la mise en place d'un concordat entre la France et la papauté, la France reconnaissant le catholicisme comme la principale religion, sans pour autant en réprimer d'autres, l'Eglise accepterai en échange que les prêtres français puissent se marier et que l'Etat pontifical s'engage avec l'Etat Français pour financer à part égale la restauration des monuments religieux catholiques.

87- Pour ceux qui souhaitent que l'ascension, la pentecôte et l'assomption ne soient plus des jours fériés, dont la plupart des Français ne savent pas à quoi ils correspondent, mais ne pas s'opposer en parallèle aux citoyens qui veulent prendre des congés pour des motifs religieux en rapport à ces jours devenus non-fériés.

88- Pour ceux qui sont capables d'accepter l'ensemble de l'héritage de notre pays en regardant l'histoire avec impartialité et la plus grande objectivité, contre la subjectivité et le mémorialisme antipatriotique des biens-pensants, au nom du devoir d'histoire prioritaire sur le devoir de mémoire, et pour le respect des mémoires et non pas d'une mémoire.

89- Pour ceux qui tolèrent les hommages rendus à des personnalités ayant eu un rôle historique important pour notre pays, sans sombrer dans la glorification idéologique aveugle, mais qui tolèrent aussi les hommages rendus à l'encontre de groupes d'individus ayant subi des atteintes à l’issue de décisions historiques, sans tomber dans le mémorialisme moraliste tel que le font actuellement les biens-pensants, donc rejetant complètement le devoir de mémoire qui consiste à rendre responsable des individus qui n'étaient même pas nés au moment des événements.

90- Pour ceux qui, animés dans un soucis d'objectivité et de raison, sont prêts à reconnaître l'existence du populicide vendéen commis par la Ière République française, l'abandon des Hmongs après la Guerre d'Indochine sous la IVème République française, le populicide commis au Cameroun par la France au début de la Vème République française à l'encontre des Bamileke et des Bassa orchestrés par les proches du « général » de Gaulle, ainsi que la participation de la Vème République française dans le populicide des Harkis en Algérie et celui des Tutsis au Rwanda.

91- Pour ceux qui, toujours dans le cadre de l'objectivité et de raison, souhaitent ou acceptent la réhabilitation de Louis XVI, de Napoléon III et du maréchal Pétain, car chacun a incontestablement accompli des mesures importantes pour la France, même s'ils ont en parallèle commis des erreurs, mais comme tous les grands personnages de notre histoire, et de manière générale comme tout être humain, seul un être de mauvaise fois ou imbu de lui-même refuserait de le reconnaître.

 

1797490_585889158159994_2075813775_n

Statut des dirigeants et des politiciens

 

92- Pour ceux qui souhaitent que l'autorité dynastique ainsi que sa famille ont interdiction d'appartenir à un parti politique, à un syndicat, à une organisation franc-maçonne et à une entreprise/société, car ils sont le porte flamme de l'intérêt général de la France supérieur à toutes autres formes d'intérêts.

93- Pour ceux qui considèrent que l'autorité dynastique ainsi que les héritiers ne puissent pas voter car leur fonction sacrée de protecteur de la France est au-dessus de l'intérêt lié au vote et par extension à un programme politique et une opinion personnelle.

94- Pour ceux qui ordonnent que les gouvernements soient davantage composés de spécialistes raisonnés et moins d’adhérents de partis politiques, de syndicalistes et de francs-maçons.

95- Pour ceux qui exigent l'interdiction pour les ministres et secrétaires d'Etat engagés politiquement de se mêler des débats entre partis politiques, ainsi que d'appartenir à un syndicat ou à une organisation franc-maçonne durant leur mandat.

96- Pour ceux qui ordonnent l'interdiction pour les personnes voulant s'engager en politique de financer et d'avoir des actions dans des multinationales étrangères ou françaises, les politiciens ne devant pas dépendre de sociétés mais uniquement de la nation, et en cas d'infraction la totalité de leurs biens ainsi que ceux de leurs familles devraient être confisqués.

97- Pour ceux qui proposent l'interdiction de financer les syndicats aussi bien par l'Etat que les partis politiques, car les syndicats doivent être indépendant sans contrainte liée aux partis politiques, mais également pour ceux qui considèrent que les syndicats doivent financer eux-mêmes les grèves qu'ils souhaitent mettre en place, donc sans versement de subvention de l'Etat.

 

cumul1

98- Pour ceux qui revendiquent l'abolition des privilèges de la classe politique, en supprimant d'abord toutes les indemnités et quelconques primes ou bonus liés à d'actuelles et anciennes fonctions, afin de les remplacer par un seul salaire imposable concernant uniquement leur présente fonction, et en supprimant ensuite toutes les subventions de l'Etat à destination des partis politiques.

99- Pour ceux qui demandent l'interdiction de toutes sortes de primes (ex. celles de fin d'années ou de chauffage) à l’égard des ministres, parlementaires, maires et conseillers municipaux des grandes villes, puis que politiciens ayant été membres d'au moins un gouvernement ou une assemblée parlementaire remboursent les leurs, ainsi que les maires et conseillers municipaux des grandes villes, car la plupart d'entre eux ont suffisamment de ressources pour vivre aisément et doivent se sacrifier afin de boucher les gouffres financiers qu'ils ont creusé.

100- Pour ceux qui exigent qu'un impôt spécial soit mis en place, à l'encontre des partis politiques dont des membres ont exercé dans au moins un gouvernement, et à l'encontre des politiciens ayant exercé au minimum une fonction gouvernementale (ministres et secrétaires d'Etat), car ces énergumènes doivent obligatoirement s'investir au maximum pour contribuer à atténuer une crise qu'ils ont eux-même engendré par leur incompétence et leurs intérêts personnels ou de partis.

101- Pour ceux qui sont opposés au cumul des mandats et qui considèrent qu'une personne doit se consacrer à une seule fonction pour mener à bien sa mission.

102- Pour ceux qui veulent, par soucis de respect démocratique, que toutes les élections se déroulent à un tour à la proportionnelle car il est plus représentatif de l'ensemble des Français, et obligent les partis politiques à réfléchir au-delà de leurs intérêts personnelles.